Buick semble être en train de devenir la marque Made in China du groupe automobile General Motors. On parlait alors du petit VUS coupé Envista, et cette semaine, on renforce un peu cette impression en prenant la route à bord de l’Encore GX, un autre petit VUS d’entrée de gamme signé Buick et assemblé dans l’Empire du Milieu.

Outre leur pays de fabrication, il y a énormément de similitudes entre les deux modèles, mais pour les départager rapidement, disons simplement que l’Envista est un VUS coupé, à vocation un peu plus urbaine que l’Encore GX, qui est un peu plus étroit, mais plus haut sur pattes, et qui malgré tout ça possède un coffre plus généreux. Buick inclut aussi de série sur l’Encore GX l’équipement de remorquage nécessaire pour tirer une petite remorque, ou une roulotte.

Disons, donc, que l’Encore GX se veut un véhicule un peu plus utilitaire que l’Envista, qui serait un peu plus sportif s’il n’était pas animé par une cylindrée turbo à 3 cylindres pas très puissante.

Notez d’ailleurs que ce moteur, qui a un volume de 1,3 litre, est le même qui anime l’Encore GX. Il produit une puissance de 155 chevaux et un couple maximal de 174 livres-pied, et tout ça est transmis aux roues motrices via une boîte automatique à 9 rapports. C’est une très bonne boîte, soit dit en passant. Elle est accompagnée par un système électronique qui s’occupe de faire passer la propulsion de deux à quatre roues motrices, au besoin.

On peut activer le rouage intégral manuellement, d’ailleurs, ce qui est particulièrement apprécié sur chaussée glissante, où on sent vraiment que le système travaille fort. La consommation avoisine les 10 litres aux 100 kilomètres dans tous les cas, ce qui n’a rien de spectaculaire.

Au volant, la position de conduite est bonne. L’Encore GX n’a pas une très haute garde au sol, mais la caisse est quand même un peu plus élevée que celle d’une berline, ce qui va rassurer bien des gens. Il n’y a pas une tonne de distractions à bord non plus, étant donné que Buick recourt à un système multimédia minimaliste et à une finition qu’on pourrait qualifier de «sobre», mais qui en réalité mérite plus d’être traitée de «bon marché». Disons qu’elle n’a pas grand-chose à offrir d’original. Au moins, on a les interfaces CarPlay et Android Auto sans fil.

Sinon, on remarque assez tôt que l’Encore GX est confortable pour quatre personnes, mais tout juste. C’est un petit, petit VUS, juste assez vertical pour accueillir des personnes de grande taille, mais pas trop.

Tout ça, pour un prix de détail somme toute assez raisonnable qui démarre à 34 475$ pour la version de base, et qui grimpe jusqu’à presque 40 000 $ pour l’édition Avenir, laquelle est probablement la plus attrayante du lot.

On aimerait dire que c’est une bonne affaire, un Buick Encore GX de 40 000 $, mais il faut quand même faire des compromis un peu fâcheux, du côté de la conduite et de la performance, et aussi du côté du confort et des technologies de divertissement, ce qui fait qu’on va se garder une petite gêne, même si, il faut le dire, l’Encore GX est peut-être un des rares VUS vendus chez nous sous la barre des 35 000 $.

 

 

Le texte Buick Encore GX 2024 provient de L’annuel de l’automobile – Actualité automobile